Stuart Russell, professeur d’Intelligence Artificielle à Berkeley, et Antoine Bordes, Directeur de FAIR Paris (Facebook AI Research), rejoignent le conseil scientifique de la start-up reciTAL

Publié le 20 Déc. 2018

Stuart Russell, éminent spécialiste américain de l’Intelligence Artificielle, et Antoine Bordes,
directeur du centre de recherche de Facebook AI Research (FAIR) de Paris, rejoignent le
conseil scientifique de la start-up IA spécialiste du traitement automatique du langage,
reciTAL, fondée par Gilles Moyse et Frédéric Allary en avril 2017.

reciTAL, composée aujourd’hui de 17 salariés de formations scientifiques de haut niveau, a
pour objectif la compréhension et l’analyse de textes pour automatiser les processus à faible
valeur ajoutée sur les données non structurées des entreprises. Elle propose des solutions
de Machine et de Deep Learning pour le traitement automatique des emails, la recherche et
l’extraction d’information. reciTAL compte déjà de nombreux clients banques et assurances
françaises, et souhaite s’ouvrir au secteur des services publics.

Ce conseil scientifique permet à reciTAL de partager et de confronter ses orientations en
termes d’IA et de TAL (NLP) avec deux des meilleurs experts internationaux du domaine.
reciTAL est ainsi en mesure de proposer à ses clients les solutions technologiquement les
plus avancées.

C’est en 2012 que Gilles Moyse, alors en thèse à l’Université Pierre et Marie Curie, rencontre
Stuart Russell, lors de son séjour dans le même laboratoire en tant que chercheur invité
lauréat de la chaire Blaise Pascal. Gilles et Stuart resteront en contact suite au retour du
professeur à Berkeley, et se recroisent à l’occasion d’une conférence à Paris où Gilles
propose à Stuart de rejoindre le conseil scientifique.

Quant à Antoine Bordes, également docteur du Laboratoire d’Informatique de Paris 6 (LIP6),
Gilles échange avec lui début 2017 sur ses travaux concernant les systèmes de questions /
réponses lors d’une conférence à Lisbonne. « L’équipe est d’excellente qualité, le travail
réalisé est solide et j’ai extrêmement confiance dans leur réussite », déclare Antoine.
« reciTAL travaille sur des projets pour lesquels l’IA peut vraiment aider et peut avoir un réel
impact pour les entreprises. C’est cette vision très réaliste et partagée par chacun des
collaborateurs de la start-up qui m’a poussé à rejoindre ce conseil scientifique.»

Pour Gilles, le conseil scientifique est un atout décisif pour reciTAL : « Après 18 mois
d’existence, reciTAL est en croissance très rapide aujourd’hui. Le soutien de chercheurs de
cette envergure permet de nous assurer le meilleur développement scientifique et donc les
meilleures solutions pour nos clients. »